La Sacem aux côtés des métiers de l’hôtellerie-restauration

14 Décembre 2020

Professionnels de l’hôtellerie, de la restauration, du tourisme se mobilisent depuis plusieurs semaines dans toute la France pour exprimer leur désarroi face à la prolongation de la fermeture de leurs établissements ou la suspension de leurs activités.

Représentée par son directeur général et de nombreux artistes auteurs, la Sacem a apporté son soutien à ses partenaires de la création lors d’un grand rassemblement national à Paris.

Cafés, bars, restaurants, clubs, discothèques, hôtels, commerces, métiers de l’événementiel…tous sont des partenaires essentiels de la création qu’ils font vivre en temps normal en diffusant la musique dans leurs établissements.

Lors du rassemblement national organisé le 14 décembre place des Invalides à Paris, les représentants de toutes les organisations professionnelles de ces métiers mis à l’arrêt par les pouvoirs publics ont exprimé leur colère et leur sentiment d’injustice de ne pas être autorisés à travailler.

« Laissez-nous travailler » a ainsi lancé le chef étoilé Philippe Etchebest qui participait à la première manifestation de sa vie rappelant que la restauration était « un secteur essentiel de l'économie du pays et de l'art de vivre à la française ».

Accompagné de plusieurs artistes, auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, Jean-Noël Tronc, a apporté « un grand message de solidarité » à tous les partenaires de la Sacem et notamment aux clubs et discothèques plongés dans le noir depuis neuf mois (au 19 novembre, ils étaient 314 à avoir baissé définitivement le rideau) rappelant que les créateurs et les clients utilisateurs de musique contribuaient ensemble à cet art de vivre à la française.

Ils ont aussi en commun d’être des secteurs qui participent au dynamisme de l’économie française, représentant des millions d’emplois qui sont aujourd’hui menacés.

La plupart des intervenants ont exprimé ce sentiment d’amertume et cette incompréhension d’être considérés comme des professions non essentielles.

« Pas essentiel » comme le titre solidaire du nouveau clip de Grand Corps Malade projeté sur un grand écran pendant le rassemblement et qui fait écho à la frustration des milieux du spectacle face à la fermeture prolongée des lieux culturels.

Publié le 15 décembre 2020